logo
carte

APPRENTISSAGE PROFESSIONNALISATION

L’apprentissage permet de préparer tous les titres ou diplômes professionnels existant, ou presque, du CAP au diplôme d’ingénieur ou de grandes écoles.

Les conseillers spécialistes de l’alternance et de l’apprentissage du Point A vous accompagnent dans vos démarches administratives. 

Ils vous apportent un appui, de la constitution du dossier jusqu'à la conclusion du contrat, et vous mettent en relation avec l'ensemble des acteurs de la formation.

Retour en images sur la Nuit de l'Orientation qui s'est déroulée vendredi 21 février 2020, à Rochefort, dans les locaux de la CCI

De 1 à 5 jours maximum par stage, pendant les vacances scolaires, destiné aux collégiens (4e et 3e) et lycéens, à partir de 14 ans, le mini-stage se déroule en entreprise (publique ou privée), associations, professions libérales...

Le mini-stage est l’occasion de se familiariser avec l’entreprise et le monde du travail, découvrir et vivre les professions qui intéressent, se faire connaître d’un employeur pour éventuellement signer un contrat en alternance par la suite, choisir une filière et concrétiser un projet professionnel.

Téléchargez :

la plaquette de présentation mini-stage découverte

la fiche d'information concernant l'assurance du stagiaire

Le Point A met en place plusieurs dispositifs pour informer sur l’apprentissage et faire découvrir l’entreprise aux jeunes.

Chaque année, au 1er semestre, les CCI organisent les Mercredis de l’apprentissage, une demi-journée  consacrée à la découverte de ce mode de formation

 

• Vous avez entre 15 et 29 ans et vous vous interrogez sur votre avenir. Pourquoi pas l’apprentissage ?
Être apprenti n’est pas la voie de l’échec. Au contraire ! Du CAP au Bac + 5, de nombreux diplômes se préparent en apprentissage. 3 apprentis sur 4 trouvent un emploi après leur formation. 94% des anciens apprentis recommandent l’apprentissage.

• Vous recherchez des compétences adaptées à votre entreprise. Pourquoi pas l’alternance ?
La formation en alternance est un moyen de former votre futur salarié, de lui apprendre un métier et de l’intégrer à la vie et la culture de votre entreprise.

Un temps partagé entre entreprise et centre de formation

L’alternance permet à la fois d’obtenir un diplôme ou une qualification et d’acquérir une expérience professionnelle et une culture d’entreprise. Pour l’entreprise, c’est aussi le meilleur moyen d’évaluer les qualités et les compétences, dans le cadre d’un futur recrutement : immédiatement opérationnel, habitué à vos méthodes, l’apprenti ou le jeune en contrat de professionnalisation ainsi formé pourrait être le collaborateur qui, justement, vous manquait …

 

  • L'apprenti alterne successivement des périodes d'enseignement dans un Centre de Formation d'Apprentis -CFA- et des périodes de travail en entreprise.
  • Sa durée peut varier de 6 mois à 3 ans en fonction du métier, de la qualification préparée et du niveau initial de l'apprenti.
  • il existe une période probatoire de 45 jours, consécutifs ou non, passés en entreprise

Des avantages financiers pour l’apprenti et l’entreprise

  • La rémunération de l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC, ou du minimum conventionnel si celui-ci est plus favorable. Cette rémunération varie en fonction de l’âge et de l’avancement de l’apprenti dans le cycle de formation.
  • L’apprenti et l'entreprise qui l'accueille peuvent peut demander certaine aides

Public concerné 

  • cas général : jeunes qui ont terminé leur 3ème et/ou jeunes de 16 ans
  • jeunes de moins de 30 ans

En savoir plus sur le salaire des apprentis

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu en CDD ou en CDI entre un employeur du secteur marchand (hors fonction publique) et un salarié. Il est assorti d'une période d'essai.

  • Sa durée peut être modulée de 6 à 24 mois en fonction de la qualification préparée et du niveau du salarié.
  • Le salarié alterne successivement une période d'enseignement dans un centre de formation et une période de travail en entreprise.
  • Il est possible d’effectuer deux contrats de professionnalisation en CDD successivement avec le même employeur, si la seconde qualification visée est supérieure ou complémentaire à la première.

Public concerné

  • jeunes de 16 à 25 ans qui souhaitent compléter leur formation initiale
  • demandeurs d'emploi de 26 ans et plus

En savoir plus sur le contrat de professionnalisation

Il est interdit d’employer ou de recevoir en stage des mineurs de moins de 16 ans dans des débits de boissons à consommer sur place (cette interdiction ne s’applique pas au conjoint de l’exploitant ni à ses parents et alliés jusqu’au 4ème degré inclus).

Néanmoins,  si l’exploitant est agréé, il lui est possible d'accueillir en apprentissage ou en stage des mineurs de 16 à 18 ans en formation comportant une ou plusieurs périodes en entreprise leur permettant d’acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré dans le R.N.C.P.
L’agrément du débit de boissons est délivré par le Préfet, pour une durée de 5 ans renouvelable après vérification que les conditions d’accueil du jeune travailleur sont de nature à assurer sa santé, sa sécurité et son intégrité physique ou morale.

Le fait, pour un exploitant d’un débit de boissons à consommer sur place, d’employer ou de recevoir en stage, sans avoir obtenu l’agrément, des mineurs, à l’exception du conjoint du débitant ou de ses parents ou alliés jusqu’au quatrième degré inclusivement, est puni d’une amende de 1 500 €, portée en cas de récidive à 3 000 € (Article R.4743-7 du Code du travail et article R.3352-3 du Code de la santé publique).

Articles L.4153-6 et R.4153-8 du code du travail
Article L.3336-4 du code la santé publique

Employeur, vous rencontrez des difficultés avec votre apprenti ?

Apprenti, vos relations sont délicates avec votre maître d’apprentissage ? Vous souhaitez rompre votre contrat ?

Faites appel au Médiateur de l’apprentissage

La médiation, c'est quoi ?

La médiation est un processus de négociation, facilité par un tiers impartial et indépendant, dont la mission est de permettre un dialogue entre les parties afin qu’elles puissent trouver, ensemble, une solution au différend qui les oppose.

Qui peut saisir le médiateur de l'apprentissage ?

  • L’employeur
  • L’apprenti. Si l’apprenti est mineur, il peut être saisi par son responsable légal

Le CFA peut également saisir le médiateur lors d’une exclusion définitive de l’apprenti.

Saisissez le médiateur de l’apprentissage de la chambre consulaire dont vous dépendez (Chambre d’agriculture, Chambre de Métiers, Chambre de Commerce et d’Industrie).

Pour quelles difficultés ?

Les Chambres consulaires sont seules compétentes pour intervenir en matière d’apprentissage pour tous les litiges relatifs à l’exécution du contrat (rémunération, temps de travail, conflit personnel, rupture…).

Le médiateur n’intervient pas pour les questions pédagogiques (programmes, diplômes, changement de formation…).

Les litiges entre le jeune et le CFA ou entre l’employeur et le CFA ne sont pas du ressort du médiateur de l’apprentissage.

Le médiateur

Le médiateur n’est pas un juge, ni un arbitre ou un conciliateur, car il ne va pas apporter ni imposer une solution, mais il va permettre de rétablir un dialogue entre les deux parties. Les CCI 17 font intervenir un médiateur dûment formé, facilitateur de communication, sans pouvoir de décision, ni rôle d’expertise technique ou de conseil.

Lors de cette rencontre, les informations échangées restent confidentielles.

Votre médiateur Chambre de Commerce et d’industrie en Charente-Maritime

Mickaël BRIAND - T. 05 46 00 73 36 - m.briand@larochelle.cci.fr

 

Télécharger le dépliant médiateur de l'apprentissage

 

 

 

Cadre réglementaire

Article L.6222-39 du code du travail

Les Chambres Consulaires ont obligation d’assurer la mission de médiation apprentissage. « Dans les entreprises ressortissantes des chambres consulaires, un médiateur désigné à cet effet par les chambres consulaires peut être sollicité par les parties pour résoudre les litiges entre les employeurs et les apprentis ou leur famille, au sujet de l’exécution ou de la résiliation du contrat d’apprentissage. »

Article L .6222-18 Loi n02018-771 du 5 septembre 2018

La saisine du médiateur de l’apprentissage est obligatoire lorsque la rupture du contrat d’apprentissage est initiée par l’apprenti. « ... Au-delà de la période prévue au premier alinéa du présent article, la rupture du contrat d’apprentissage peut intervenir à l’initiative de l’apprenti et après respect d’un préavis, dans des conditions déterminées par décret. L’apprenti doit, au préalable, solliciter le médiateur (…) »

Le CFA (Centre de formation d'Apprentis) Commerce de Saintes est géré par la CCI Rochefort et Saintonge.

Il forme chaque année près de 600 apprentis dans plusieurs secteurs d'activités :

  • Pharmacie
  • Fleuristerie
  • Immobilier
  • Commerce
  • Gestion 

 

En savoir plus sur www.cfa-commerce.com

Vous souhaitez recruter un apprenti ?

Pensez à consulter la bourse de l’alternance créée par les CCI et les CFA consulaires et contactez les conseillers apprentissage des CFA des CCI !

 Les bourses de l’alternance ont été créées pour faciliter la mise en relation entre des chefs d’entreprise désireux d’embaucher des apprentis et des jeunes à la recherche d’employeurs, en contrats d'apprentissage ou de professionnalisation.

Vous pouvez consulter les annonces mises en ligne, réparties géographiquement selon les CCI, via le site des bourses de l'apprentissage. Outre la consultation des annonces déposées par les jeunes et les autres chefs d’entreprises, il vous est possible de publier la vôtre en quelques clics ! Simple, rapide et gratuit.

  • Pour faciliter vos démarches,
  • Déposer en ligne votre offre d’apprentissage,
  • Sélectionner les CV des candidats qui vous intéressent.

Vos CCI et leurs CFA sont présents sur tous les salons dédiés aux formations du niveau V (CAP) au niveau I (Ingénieur).

Rendez-vous lors des principaux salons en Poitou-Charentes :

S'INFORMER AVEC LE POINT A

Les conseillers spécialistes de l’alternance et de l’apprentissage du Point A vous accompagnent dans vos démarches administratives. 

Ils vous apportent un appui, de la constitution du dossier jusqu'à la conclusion du contrat, et vous mettent en relation avec l'ensemble des acteurs de la formation.

Retour en images sur la Nuit de l'Orientation qui s'est déroulée vendredi 21 février 2020, à Rochefort, dans les locaux de la CCI

De 1 à 5 jours maximum par stage, pendant les vacances scolaires, destiné aux collégiens (4e et 3e) et lycéens, à partir de 14 ans, le mini-stage se déroule en entreprise (publique ou privée), associations, professions libérales...

Le mini-stage est l’occasion de se familiariser avec l’entreprise et le monde du travail, découvrir et vivre les professions qui intéressent, se faire connaître d’un employeur pour éventuellement signer un contrat en alternance par la suite, choisir une filière et concrétiser un projet professionnel.

Téléchargez :

la plaquette de présentation mini-stage découverte

la fiche d'information concernant l'assurance du stagiaire

Le Point A met en place plusieurs dispositifs pour informer sur l’apprentissage et faire découvrir l’entreprise aux jeunes.

Chaque année, au 1er semestre, les CCI organisent les Mercredis de l’apprentissage, une demi-journée  consacrée à la découverte de ce mode de formation

 

• Vous avez entre 15 et 29 ans et vous vous interrogez sur votre avenir. Pourquoi pas l’apprentissage ?
Être apprenti n’est pas la voie de l’échec. Au contraire ! Du CAP au Bac + 5, de nombreux diplômes se préparent en apprentissage. 3 apprentis sur 4 trouvent un emploi après leur formation. 94% des anciens apprentis recommandent l’apprentissage.

• Vous recherchez des compétences adaptées à votre entreprise. Pourquoi pas l’alternance ?
La formation en alternance est un moyen de former votre futur salarié, de lui apprendre un métier et de l’intégrer à la vie et la culture de votre entreprise.

APPRENTISSAGE, MODE D'EMPLOI

Un temps partagé entre entreprise et centre de formation

L’alternance permet à la fois d’obtenir un diplôme ou une qualification et d’acquérir une expérience professionnelle et une culture d’entreprise. Pour l’entreprise, c’est aussi le meilleur moyen d’évaluer les qualités et les compétences, dans le cadre d’un futur recrutement : immédiatement opérationnel, habitué à vos méthodes, l’apprenti ou le jeune en contrat de professionnalisation ainsi formé pourrait être le collaborateur qui, justement, vous manquait …

 

  • L'apprenti alterne successivement des périodes d'enseignement dans un Centre de Formation d'Apprentis -CFA- et des périodes de travail en entreprise.
  • Sa durée peut varier de 6 mois à 3 ans en fonction du métier, de la qualification préparée et du niveau initial de l'apprenti.
  • il existe une période probatoire de 45 jours, consécutifs ou non, passés en entreprise

Des avantages financiers pour l’apprenti et l’entreprise

  • La rémunération de l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC, ou du minimum conventionnel si celui-ci est plus favorable. Cette rémunération varie en fonction de l’âge et de l’avancement de l’apprenti dans le cycle de formation.
  • L’apprenti et l'entreprise qui l'accueille peuvent peut demander certaine aides

Public concerné 

  • cas général : jeunes qui ont terminé leur 3ème et/ou jeunes de 16 ans
  • jeunes de moins de 30 ans

En savoir plus sur le salaire des apprentis

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu en CDD ou en CDI entre un employeur du secteur marchand (hors fonction publique) et un salarié. Il est assorti d'une période d'essai.

  • Sa durée peut être modulée de 6 à 24 mois en fonction de la qualification préparée et du niveau du salarié.
  • Le salarié alterne successivement une période d'enseignement dans un centre de formation et une période de travail en entreprise.
  • Il est possible d’effectuer deux contrats de professionnalisation en CDD successivement avec le même employeur, si la seconde qualification visée est supérieure ou complémentaire à la première.

Public concerné

  • jeunes de 16 à 25 ans qui souhaitent compléter leur formation initiale
  • demandeurs d'emploi de 26 ans et plus

En savoir plus sur le contrat de professionnalisation

Il est interdit d’employer ou de recevoir en stage des mineurs de moins de 16 ans dans des débits de boissons à consommer sur place (cette interdiction ne s’applique pas au conjoint de l’exploitant ni à ses parents et alliés jusqu’au 4ème degré inclus).

Néanmoins,  si l’exploitant est agréé, il lui est possible d'accueillir en apprentissage ou en stage des mineurs de 16 à 18 ans en formation comportant une ou plusieurs périodes en entreprise leur permettant d’acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré dans le R.N.C.P.
L’agrément du débit de boissons est délivré par le Préfet, pour une durée de 5 ans renouvelable après vérification que les conditions d’accueil du jeune travailleur sont de nature à assurer sa santé, sa sécurité et son intégrité physique ou morale.

Le fait, pour un exploitant d’un débit de boissons à consommer sur place, d’employer ou de recevoir en stage, sans avoir obtenu l’agrément, des mineurs, à l’exception du conjoint du débitant ou de ses parents ou alliés jusqu’au quatrième degré inclusivement, est puni d’une amende de 1 500 €, portée en cas de récidive à 3 000 € (Article R.4743-7 du Code du travail et article R.3352-3 du Code de la santé publique).

Articles L.4153-6 et R.4153-8 du code du travail
Article L.3336-4 du code la santé publique

Employeur, vous rencontrez des difficultés avec votre apprenti ?

Apprenti, vos relations sont délicates avec votre maître d’apprentissage ? Vous souhaitez rompre votre contrat ?

Faites appel au Médiateur de l’apprentissage

La médiation, c'est quoi ?

La médiation est un processus de négociation, facilité par un tiers impartial et indépendant, dont la mission est de permettre un dialogue entre les parties afin qu’elles puissent trouver, ensemble, une solution au différend qui les oppose.

Qui peut saisir le médiateur de l'apprentissage ?

  • L’employeur
  • L’apprenti. Si l’apprenti est mineur, il peut être saisi par son responsable légal

Le CFA peut également saisir le médiateur lors d’une exclusion définitive de l’apprenti.

Saisissez le médiateur de l’apprentissage de la chambre consulaire dont vous dépendez (Chambre d’agriculture, Chambre de Métiers, Chambre de Commerce et d’Industrie).

Pour quelles difficultés ?

Les Chambres consulaires sont seules compétentes pour intervenir en matière d’apprentissage pour tous les litiges relatifs à l’exécution du contrat (rémunération, temps de travail, conflit personnel, rupture…).

Le médiateur n’intervient pas pour les questions pédagogiques (programmes, diplômes, changement de formation…).

Les litiges entre le jeune et le CFA ou entre l’employeur et le CFA ne sont pas du ressort du médiateur de l’apprentissage.

Le médiateur

Le médiateur n’est pas un juge, ni un arbitre ou un conciliateur, car il ne va pas apporter ni imposer une solution, mais il va permettre de rétablir un dialogue entre les deux parties. Les CCI 17 font intervenir un médiateur dûment formé, facilitateur de communication, sans pouvoir de décision, ni rôle d’expertise technique ou de conseil.

Lors de cette rencontre, les informations échangées restent confidentielles.

Votre médiateur Chambre de Commerce et d’industrie en Charente-Maritime

Mickaël BRIAND - T. 05 46 00 73 36 - m.briand@larochelle.cci.fr

 

Télécharger le dépliant médiateur de l'apprentissage

 

 

 

Cadre réglementaire

Article L.6222-39 du code du travail

Les Chambres Consulaires ont obligation d’assurer la mission de médiation apprentissage. « Dans les entreprises ressortissantes des chambres consulaires, un médiateur désigné à cet effet par les chambres consulaires peut être sollicité par les parties pour résoudre les litiges entre les employeurs et les apprentis ou leur famille, au sujet de l’exécution ou de la résiliation du contrat d’apprentissage. »

Article L .6222-18 Loi n02018-771 du 5 septembre 2018

La saisine du médiateur de l’apprentissage est obligatoire lorsque la rupture du contrat d’apprentissage est initiée par l’apprenti. « ... Au-delà de la période prévue au premier alinéa du présent article, la rupture du contrat d’apprentissage peut intervenir à l’initiative de l’apprenti et après respect d’un préavis, dans des conditions déterminées par décret. L’apprenti doit, au préalable, solliciter le médiateur (…) »

TROUVER SA FORMATION

Le CFA (Centre de formation d'Apprentis) Commerce de Saintes est géré par la CCI Rochefort et Saintonge.

Il forme chaque année près de 600 apprentis dans plusieurs secteurs d'activités :

  • Pharmacie
  • Fleuristerie
  • Immobilier
  • Commerce
  • Gestion 

 

En savoir plus sur www.cfa-commerce.com

Vous souhaitez recruter un apprenti ?

Pensez à consulter la bourse de l’alternance créée par les CCI et les CFA consulaires et contactez les conseillers apprentissage des CFA des CCI !

 Les bourses de l’alternance ont été créées pour faciliter la mise en relation entre des chefs d’entreprise désireux d’embaucher des apprentis et des jeunes à la recherche d’employeurs, en contrats d'apprentissage ou de professionnalisation.

Vous pouvez consulter les annonces mises en ligne, réparties géographiquement selon les CCI, via le site des bourses de l'apprentissage. Outre la consultation des annonces déposées par les jeunes et les autres chefs d’entreprises, il vous est possible de publier la vôtre en quelques clics ! Simple, rapide et gratuit.

  • Pour faciliter vos démarches,
  • Déposer en ligne votre offre d’apprentissage,
  • Sélectionner les CV des candidats qui vous intéressent.

Vos CCI et leurs CFA sont présents sur tous les salons dédiés aux formations du niveau V (CAP) au niveau I (Ingénieur).

Rendez-vous lors des principaux salons en Poitou-Charentes :

MÉDIATEUR DE L'APPRENTISSAGE

Vous rencontrez des difficultés avec votre apprenti(e) ? 

Faites intervenir le médiateur de l'apprentissage  pour rétablir un dialogue entre votre apprenti et vous.

Les Chambres consulaires sont seules compétentes pour tous les litiges relatifs à l’exécution du contrat d’apprentissage (rémunération, temps de travail, conflit personnel…). 

Contact : Mickaël Briand, tél. 06 86 58 28 17 ou m.briand@larochelle.cci.fr

Point A

CONTACT

Point A

Sur place, tous les jours
sauf le mercredi 
de 9h à 12h et 14h à 17h
(16h le vendredi)

La Corderie Royale
17300 Rochefort

tel. 05 46 84 11 84

Taxe d'apprentissage

CONTACT

Point A

Sur place, tous les jours
sauf le mercredi 
de 9h à 12h et 14h à 17h
(16h le vendredi)

La Corderie Royale
17300 Rochefort

tel. 05 46 84 11 84

MÉDIATEUR DE L'APPRENTISSAGE

Vous rencontrez des difficultés avec votre apprenti(e) ? 

Faites intervenir le médiateur de l'apprentissage  pour rétablir un dialogue entre votre apprenti et vous.

Les Chambres consulaires sont seules compétentes pour tous les litiges relatifs à l’exécution du contrat d’apprentissage (rémunération, temps de travail, conflit personnel…). 

Contact : Mickaël Briand, tél. 06 86 58 28 17 ou m.briand@larochelle.cci.fr

Taxe d'apprentissage
Point A

CONTACT

Point A

Sur place, tous les jours
sauf le mercredi 
de 9h à 12h et 14h à 17h
(16h le vendredi)

La Corderie Royale
17300 Rochefort

tel. 05 46 84 11 84

MOTS-CLÉS : #apprentissage #point a